Le ministre des Finances a lors de son allocution fait une comparaison entre l’ancien régime travailliste et le gouvernement actuel. Il est revenu sur l’introduction du salaire minimum, la pension de vieillesse, entre autres.

Selon Renganaden Padayachy, le gouvernement MSM a pris la responsabilité de défendre les plus vulnérables qualifiant ces derniers d’oubliés pendant le mandat du gouvernement PTR/PMSD.

Article précédentKushal Lobine justifie la raison d’être de la motion de blâme : la crise autour de la cherté de la vie décidera de l’avenir de ce gouvernement, Bring on the Municipal elections !, exhorte le député bleu
Article suivantHausse du tarif d’autobus:” On n’avait pas le choix après 9 ans” réitère Alan Ganoo