Chiffres mis de l’avant par la ministre Leela Devi Dookun au parlement hier. 2 cas durant la même période ont été enregistrés à Rodrigues.

Par  ailleurs, elle fait état de 1222 cas d’abus  sexuels au sein de la communauté mauricienne ont été rapportés aux postes de police, pendant huit ans.  176  cas ont été  enregistrés à Rodrigues, avance la vice-première ministre.

Elle ajoute que son ministère adopte une politique de zéro tolérance lorsqu’il s’agit de traiter ce genre de cas au sein des institutions éducatives.

La ministre répondait à une question du député Mahend Gungapersad lorsqu’elle a soutenu que son ministère a mis de l’avant plusieurs institutions pour gérer les cas où les agresseurs sont des membres de la famille. Ces enfants reçoivent des ‘‘counselling’’ de la Child Development Unit et le National Education and Counselling Services, a-t-elle dit pour qu’ils puissent réintégrer  l’école.

Article précédentHausse du tarif d’autobus:” On n’avait pas le choix après 9 ans” réitère Alan Ganoo
Article suivantScandale Molnupiravir : le Dr Kailesh Jagutpal invite Reza Uteem à porter plainte