Cédric Philéas (en médaillon) est soupçonné d'avoir poignardé ses deux enfants âgés de 2 et 7 ans, le samedi 27 novembre dernier

Le samedi 27 novembre 2021, un calme apparent semblait régner à Saint-Louis. Les habitants de Gol-Les-Hauts vaquaient tranquillement à leurs occupations quand, soudain, des cris les alertent. Des cris de terreur d’enfants.

Les riverains d’un verger de letchis se précipitent alors, et découvrent l’horreur. Deux marmailles, l’un âgé de 9 ans, et un plus jeune de 2 ans à peine, sont ensanglantés, blessés par une arme à blanche.

L’auteur des faits n’est nul autre que leur père, Cédric Philéas, 35 ans.

Deux mois plus tôt, la compagne de Cédric Philéas, fatiguée des violences subies, semble-t-il, au sein du couple, décide de mettre un terme à leur relation.

Une séparation que le trentenaire n’accepte pas. Le jour du drame, il séquestre puis frappe sa compagne à son domicile de Roches-Maigres. Mais cette dernière arrive à prendre la fuite et se précipite chez les gendarmes.

Les deux enfants, eux, restés chez le père sont emmenés par ce dernier dans un champ de letchis prétextant une cueillette. C’est là qu’il aurait poignardé les marmailles, grièvement. Des blessures qui nécessiteront des interventions chirurgicales.

Voyant les voisins accourir au secours des enfants, Cédric Philéas prend la fuite. Une cavale qui se poursuit aujourd’hui encore.

Cela fait cinq mois que Cédric Philéas n’a plus donné signe de vie, malgré les nombreuses recherches effectuées. Des battues, dans un premier temps concentrées sur la commune de Saint-Louis, ont rapidement été étendues au reste de l’île.

Les appels à témoin, lancés par les forces de l’ordre, se sont multipliés. L’ex-compagne de Cédric Philéas tentera également de le ramener à la raison en témoignant sur Réunion La 1ère.

Aujourd’hui, le trentenaire a été inscrit au fichier des personnes recherchées. A la demande des autorités judiciaires, cet outil permet aux forces de l’ordre de contrôler, surveiller et rechercher des individus potentiellement dangereux.

Depuis le début de l’enquête, plusieurs théories sont envisagées par les autorités en charge. La première est que le père en cavale est peut-être hébergé chez des proches, amis ou familles.

La seconde serait un suicide potentiel du trentenaire. Son corps est-il dans une ravine, dans le gouffre de L’Etang-Salé ou ailleurs ?

Enfin la dernière hypothèse porte sur un éventuel départ de Cédric Philéas de La Réunion. Une thèse peu probable selon les enquêteurs avec la traçabilité des billets.

Pour rappel, Cédric Philéas correspond au signalement suivant :

  • Âge : 35 ans / 36 ans
  • Taille : 1m76
  • Yeux : marrons
  • Visage : rond
  • Cheveux : ondukés
  • Corpulence : forte

Source : la1ere.francetvinfo.fr

Article précédentÀ Providence hier : le corps sans vie d’un homme de 28 ans découvert sous un pont, par les policiers
Article suivantAgression mortelle à Roches Brunes : Le fils de la victime arrêté ce matin