La récente majoration des prix de l’essence et du diesel affecte encore plus ceux qui gagnent leur vie grâce à un véhicule. Les taximen, par exemple, expliquent que le métier a été chamboulé par la pandémie. Et là, alors qu’ils ne sont pas encore sortis de l’auberge, voilà qu’ils doivent faire face à trois augmentations des prix des carburants en l’espace de 4 mois.

Article précédentSituation économique : “Mon principal reproche à la Banque de Maurice c’est un manque de compétence” martèle Xavier-Luc Duval
Article suivantManifestation à Camp Levieux : ‘mon client a affirmé qu’il y a des images de la scène où il a été battu par des policiers, j’ai demandé à ce que j’obtienne ces images’, lance Me. Akil Bissessur qui annonce des poursuites contre la police et l’État