La décision du Conseil des ministres du 25 février, concernant les élèves de Grade 1, provoque des remous.

Une décision ministérielle, qui donne uniquement droit aux élèves nés de janvier à mai 2015, de passer en Grade 2. De nombreux parents estiment que c’est une décision discriminatoire qui est imposée sur des enfants de sept ans.

Pour le Dr Arvin Boolell, chef de file du Parti travailliste au Parlement, cette décision aura de lourdes conséquences sur les enfants pénalisés, leurs parents ainsi que les enseignants.

Le responsable de la Commission éducation au MMM, Ajay Gunness, estime, pour sa part, qu’il est du devoir de la ministre de l’Éducation d’être à l’écoute des parties concernées.

Pour lui, le gouvernement peut toujours revenir sur sa décision.

Article précédentDe retour au pays ce matin : Pravind Jugnauth préside la réunion du High-Level Committee sur la Covid-19 cet après-midi
Article suivantAfrique du Sud : décès de Frederik de Klerk à 85 ans