L’origine de cette journée revient à l’écolo suédoise, Greta Thunberg. Elle avait lancé le mouvement de jeunesse Fridays for Future pour réclamer de nouvelles mesures contre les dérèglements climatiques.

À Maurice, le Fridays for Future milite toujours pour conscientiser les Mauriciens sur le changement climatique qui laisse des conséquences d’épisodes de sécheresse, de cyclones, d’inondations, flash flood, dont Maurice a d’ailleurs été récemment victime.

Anesh Mungur de Fridays For Future Mauritius affirme que ce vendredi, que le mouvement manifestera une nouvelle fois au jardin de la compagnie, pour demander au gouvernement de prendre des actions en faveur de l’environnement.

Article précédentLa télévision d’État russe met en garde contre une guerre nucléaire universelle
Article suivantConsultations prébudgétaires : ‘nous travaillons sur des mesures en faveur des plus vulnérables’, lance Renganaden Padayachy