mariage homosexuel
PHOTO D'ILLUSTRATION

L’ONG a rendu public hier son rapport. Le Kollectif Drwa Imin regroupe les associations suivantes : Kolektif Drwa Zanfan Morisien, Gender Links et le Collectif Arc-En-Ciel. Dans son rapport publié hier, plusieurs recommandations ont été faites. Parmi, la légalisation du mariage entre personnes du même sexe.

Autre demande faite : que les parents puissent opter pour sexe indéterminé à la naissance de leur enfant si ce dernier souffre d’anomalies congénitales.

Dans le même volet, le collectif juge important que la loi puisse permette à un individu transgenre de demander une rectification au niveau de l’état civil s’il estime que le genre et le sexe qui lui ont été assignés à la naissance ne lui correspondent plus.

Le Kollectif Drwa Imin préconise aussi l’abrogation de la Section 250 du Code Pénal qui criminalise la sodomie.

Il réclame aussi l’abrogation de la Section 235 du Code pénal pour la dépénalisation entière de l’avortement.

Le collectif juge discriminatoire la période de 300 jours qu’une femme doit attendre pour pouvoir se remarier. Donc, il réclame l’abrogation de l’article 228 du Code civil.

Les recommandations de ce rapport seront expliquées dans une conférence de presse la semaine prochaine.

Article précédentMétéo : Un avis de fortes pluies émis à 04 :30 ce matin, il est valable jusqu’à 10 :00
Article suivantÉnergies : Le CEB procède à deux appels d’offres internationaux pour le déploiement d’un total de 140MW de capacité solaire plus stockage