L’émission HardTalk d’hier était axée sur une dégradation de la moralité publique et la corruption morale. L’un des intervenants, l’observateur Kris Kaunhye, a mis l’accent sur l’indépendance des institutions. Il parle d’un blocage avec les nominations qu’il qualifie de state capture.

Si la situation de nos institutions s’est dégradée, les anciens Premiers ministres, Paul Bérenger et Navin Ramgoolam, ont aussi leur part de responsabilité, avance Kris Kaunhye. Il cite les exemples de l’Electoral Supervisory Commission et l’ICAC.

Article précédentMétéo : L’avis de fortes pluies levé à 15h45 cet après-midi
Article suivantMétéo : un avis de fortes pluies émis et sera en vigueur jusqu’à 20 heures ce soir