Le pouvoir d’achat des Mauriciens ne cesse d’être grignoté. De plus en plus de personnes disent avoir du mal à joindre les deux bouts.

Si le pouvoir d’achat ne cesse de baisser, en revanche, explique Michelle, de Roche Bois, les salaires n’augmentent pas.

Hazagen, de Beau-Bassin, trouve certaines hausses de prix exagérées. Il explique pourquoi

Shameer, chauffeur de taxi, craignait les conséquences de la hausse des prix des carburants sur son métier. Il affirme que les choses vont de mal en pis

Revoir la sécurité alimentaire du pays, encourager la production locale et offrir des possibilités d’exportation. Ce sont les suggestions d’Hurrynarain, de Port-Louis.

Les consommateurs n’ont qu’une envie : voir des mesures qui vont soulager leurs portes-monnaies.

Article précédentUn homme tombé d’un train en marche doit la vie au reflexe d’un policier
Article suivantInondations à Maurice : « Le radar à Trou-aux-Cerfs ne fonctionne pas comme il le devrait », affirme l’ingénieur en environnement Vassen Kauppaymuthu