exportation des singes

Cette mesure prendra effet en février, après l’expiration du contrat actuel. C’est Michael Joseph, le chairman de Kenya Airways, qui a confirmé la nouvelle au Business Daily lundi. La compagnie aérienne cessera de transporter les primates et autres animaux sauvages utilisés dans la recherche scientifique.

Cette annonce est intervenue après qu’un camion transportant des macaques à longue queue, élevés dans une ferme de l’île Maurice, se soit écrasé la semaine dernière à Danville, en Pennsylvanie, aux États-Unis.

Cet incident a valu aux parties impliquées dans ce business d’énormes critiques de la part des défenseurs des animaux aux États-Unis. Quatre singes se sont échappés à la suite de la collision entre un camion et un pick-up, ce qui a incité les habitants à se joindre à la police locale pour effectuer des recherches dans les forêts voisines.. Le ministère américain de l’Agriculture a ouvert une enquête sur l’incident.

Rappelons que les singes ont été très demandés dans le cadre de la pandémie de Covid-19.

Le lobby américain de défense des droits des animaux PETA (People for the EthicalTreatment of Animals) a salué la décision de Kenya Airways.

Article précédentEducation : les examens du PSAC et du NCE se tiendront en octobre
Article suivantSituation sanitaire à Rodrigues : « Nou pé suivre et nou pou prend décision ki bisin », affirme Pravind Jugnauth en référence aux élections à Rodrigues