Le rajeunissement des toxicomanes inquiète les travailleurs sociaux de l’île. Le manque de traitement de substitution pourtraiter ces jeunes n’arrange guère les choses, laissent-ils entendre.

Ally Lazer, président de l’association des travailleurs sociaux de Maurice, indique que le traitement à la codéine phosphate, avait montré des résultats positifs. Mais que le ministère de la Santé a mis fin au programme.

Une décision qui impactera, selon lui, sur ces jeunes qui ne peuvent être traités à la méthadone. Les travailleurs sociaux souhaitent que les autorités concernées revoient cette décision.

Article précédentÉruption volcanique des îles Tonga:Des nuages chargés de dioxyde de soufre se dirigent sur Maurice et peuvent avoir des impacts sur les écosystèmes
Article suivantDes membres de l’équipage du navire Black Rhino testés positifs : ‘Pas de pénurie à Rodrigues’ rassure une source à la Mauritius Shipping Corporation Limited