Journée Internationale du sport féminin
Journée Internationale du sport féminin

C’est une réflexion du CSA à propos de la sous-médiatisation du sport féminin qui a été à l’origine de la création de cette première journée, en 2014.

Elle était alors soutenue par différents ministères (Sports-Jeunesse-Education Populaire-Vie Associative, Droits des Femmes), par l’association FEMIX et était organisée en collaboration avec le Comité National Olympique et Sportif Français (Cnosf).

Sport Féminin Toujours

A l’origine la journée s’est appelée “24h pour le sport féminin” mais sa dénomination a changé depuis pour devenir “Sport Féminin Toujours” . La date à laquelle elle est célébrée est devenue, elle aussi, variable. L’essentiel est que son idée ait perduré.

La date du 24 janvier a été conservée dans notre site, en attente de mise à jour dés qu’une nouvelle date officielle sera communiquée.

Cette opération de médiatisation veut promouvoir la pratique sportive féminine et ancrer le sport au féminin dans les usages. Les medias audio-visuels sont invités à adapter leurs programmes et traiter du sport féminin autour de 4 grands axes :

  • le développement de la pratique féminine du sport
  • la présence des femmes dans les instances dirigeantes sportives
  • l’économie du sport féminin
  • la médiatisation du sport féminin.

Le ministère des Sports et le secrétariat d’Etat chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes sont bien entendu partenaires de cette opération à laquelle collaborent le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF).

Et les autres jours ?

Des voix se font entendre pour s’étonner de telles initiative en ce qu’elles ont de -forcément- limité. Le sport féminin, c’est tous les jours, à l’égal du sport masculin et, comme l’indique Céline Géraud (Stade 2), il vaudrait mieux que les fédérations et les diffuseurs s’accordent pour donner en permanence une juste place au sport féminin !

Article précédentJournée Internationale de l’éducation
Article suivantJournée mondiale de la culture africaine et afro-descendante