Propos jugés déplacés sur la toile : James Hexley reste en détention policière
Propos jugés déplacés sur la toile : James Hexley reste en détention policière

Le psychothérapeute et animateur en évènementiel en France  a comparu devant la justice. La cour a rejeté à sa demande en liberté conditionnelle. Les raisons avancées sont : dans l’intérêt de l’accusé. Aussi selon la police, James Hexel pourrait avoir accès à son téléphone portable et il pourrait effacé les évidences, alors que l’enquête policière est toujours en cours.

Pour rappel, dans une vidéo postée sur sa page Facebook en début janvier, James Hexel, a tenu des propos jugés déplacés, concernant la présence du drapeau indien sur un lieu de culte. Il a été arrêté et placé en détention policière. Une charge provisoire d’incitation à la haine raciale a été retenue contre lui.

Article précédentNouveau procès intenté à Bernard Maigrot : Les nouvelles preuves scientifiques ne pourront être utilisées
Article suivantPétition électorale dans la circonscription numéro 1 : les débats sur l’interrogatoire du commissaire électoral, Irfan Rahman entamés en cour Suprême ce vendredi