Nouveau procès intenté à Bernard Maigrot : Les nouvelles preuves scientifiques ne pourront être utilisées
Meurtre de Vanessa Lagesse

Ainsi en a décidé le juge Benjamin Marie-Joseph, qui a rendu une décision finale mercredi. Il a maintenu ce qu’il avait décidé dans un précédent jugement interlocutoire.

Bernard Maigrot fait face à un nouveau procès dans le cadre du meurtre de la styliste Vanessa Lagesse. Cela, après l’obtention de nouvelles preuves scientifiques.

Me Gavin Glover, l’avocat du prévenu, avait contesté l’utilisation de ces nouvelles données, indiquant que son client n’y a jamais été confronté. De ce fait, cela équivaut à une injustice et une violation de ses droits constitutionnels.

En 2021, le juge Benjamin Marie-Joseph avait donné raison à Bernard Maigrot et statué que ces nouvelles preuves ne pourraient être utilisées lors du procès. Mais la représentante du DPP, Me Meenakshi Gayan-Jaulimsing, avait déposé une nouvelle motion. Elle estimait que le juge pouvait user de ses pouvoirs discrétionnaires et laisser la Cour d’appel trancher sur les interprétations à donner sur la divulgation de preuves.

Me Gavin Glover a objecté indiquant que le ministère public faisait une mauvaise interprétation de la loi. Encore une fois, il a obtenu gain de cause.

Rappelons que Vanessa Lagesse avait été retrouvée assassinée dans sa baignoire à Grand-Baie le 10 mars 2001. Poursuivi aux Assises, Bernard Maigrot a obtenu un non-lieu le 2 juin 2008. Mais il avait été de nouveau arrêté le 23 mai 2011 sur la base de nouvelles preuves obtenues. Le DPP avait intenté un nouveau procès contre lui le 18 mai 2012 sans enquête préliminaire au préalable.

Ce nouveau procès, avec jury, n’a pas encore débuté jusqu’à l’heure.

Article précédentSchool Certificate et Higher School Certificate:Les examens débutent le 11 avril prochain
Article suivantPropos jugés déplacés sur la toile : James Hexley reste en détention policière