C’est en ces termes que Preetam Rambaruth, le président du Rassemblement Mauricien a qualifié le secteur de l’éducation à Maurice en ce moment. Face à la presse ce matin, cet ancien recteur a souligné qu’il n’y a pas de communication entre les acteurs du secteur éducatif, notamment les autorités, les syndicats et les parents.

Il ajoute que dans ce secteur, c’est seulement lorsqu’un problème surgit que l’autorité réagit.

Pour sa part, Stephan Beeharry éducateur et membre du Rassemblement Mauricien déplore qu’en ce qui concerne l’enseignement en ligne, il y a un manque de formation pour les professeurs.

Article précédentRefus de la police d’autoriser un rallye le 22 janvier : l’ACIM compte contester cette décision en cour
Article suivantXavier Luc-Duval donne la réplique à Serge Clair: « Mo excuse li…li pé paniké »