La requête des parents et des pédagogues pour la réouverture des écoles devient de plus en plus persistante. D’autres parents dont les enfants fréquentent des écoles publiques sont sceptiques quant à la tenue des cours en présentiel.Une décision qui selon eux entrainera une augmentation de cas de contamination dans les établissements scolaires et aussi par conséquent, de tests sur les enfants.

Une situation angoissante pour les parents dont leurs enfants ont été testés. Comment isoler un enfanten bas âge pour ne pas contaminer les autres membres de la famille ? Comment les contraindre à passer un énième test ?

Crise de larmes, accès de colère, stress…  en réaction face à des mesures de restrictions sanitaires qui ne conviennent pas aux plus petits. Aurélie, mère de deux filles âgées de 3 et 6 ans, en a fait l’amère expérience.

Des protocoles sanitairesdifficiles à respecter à la maison. Une situation que Kevin, père de trois enfants, décrit comme un véritable parcours du combattant au quotidien.

D’autres parents témoignent des situations similaires. Comme Pascal, père de deux enfants âgés de 5 et 7 ans, qui avoue n’avoir pas soumis ses enfants à des mesures strictes pour leur bien-être psychologique.

Chaque cas positif en classe, est une angoisse pour les parents de même que pour l’enfant. Priscilla, une mauricienne qui vit en France depuis plus de dix ans, témoigne le calvaire vécu au quotidien par son fils de dix ans.

Retour à l’école rime avec protocole.Les parents sont pour un retour en classe, mais un retour dans un environnement sain et sans risques de sante publique.

Article précédentHausse des prix des carburants : ‘il n’y aura pas d’augmentation des tarifs’, rassure l’association des vans scolaires
Article suivantLegendary Kathak dancer Pandit Birju Maharaj dies at 83