Lovania Pertab, de Transparency Mauritius
Lovania Pertab, de Transparency Mauritius

L’ancienne magistrate et ex-officier du State Law Office explique qu’il y a, au sein de la fonction publique, ce qui est appelé « dossier rouge », dans lequel toute suggestion ou proposition est inscrite par chacun des fonctionnaires impliqués et toute décision justifiée par le chef hiérarchique.

Lovania Pertab déplore certains cas récents, notamment l’affaire Britam, où il a été révélé que des personnes sont intervenues pour donner des instructions mais que cela n’a pas été inscrit dans le dossier. Pour elle, ce genre de situation engendre bien des problèmes au niveau des ministères. Elle insiste sur l’importance des dossiers minutés.

Article précédentRumeurs d’une éventuelle négociation entre le PTr et le MSM : « Over my dead body… », répond le Dr Arvin Boolell
Article suivantDépossession des terres : ‘je suspends ma grève de la faim car le ministre Obeegadoo a demandé de lui donner 15 jours’, avance Clency Harmon