Le Premier ministre de la Belle Province, François Legault, a annoncé que les personnes non vaccinées devraient s’acquitter d’un impôt spécial.
“Je vous annonce qu’on travaille actuellement sur une contribution santé qui va être chargée [imposée] à tous les adultes au Québec qui refusent de se faire vacciner”, a averti François Legault, le Premier ministre québécois.
Les personnes non vaccinées imposent “un fardeau vraiment trop important”, n’a pas craint d’affirmer François Legault.
Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime fustige pour sa part une “improvisation” de la part d’un homme “devenu indigne de la fonction de Premier ministre”:
“C’est odieux et je ne suis pas certain que ce soit légal selon la loi canadienne de la santé. […] Dans l’histoire de l’humanité, chaque fois qu’un groupe a été discriminé et que des droits lui ont été retirés, ça ne s’est pas bien terminé… C’est une taxe imposée aux gens qui n’ont pas été assez dociles. C’est très inquiétant. Jusqu’où cette dérive va-t-elle aller”?” s’insurge-t-il.
Le montant de la taxe spéciale annoncé par le gouvernement de centre droit n’a pas encore été dévoilé, car il reste à l’étude. Il sera toutefois “significatif”, a averti le Premier ministre provincial en conférence de presse.
Selon Éric Duhaime, peu importe le montant réclamé aux non-vaccinés, la mesure est un “précédent grave” allant à l’encontre même du système de santé universel propre à l’État québécois.
“Maintenant, les Québécois sont tellement divisés qu’il sera extrêmement difficile de les réconcilier après la crise. Ce genre de mesure détruit le tissu social. C’est un monde de délation. […] Le gouvernement Legault enchaîne les boucs émissaires pour rejeter toute responsabilité dans l’effondrement du système de santé”, souligne le chef du Parti conservateur du Québec.

Article précédentLe prince Andrew, accusé d’agression sexuelle, sera bientôt jugé
Article suivantBulletin prévision pour Maurice de ce jeudi 13 janvier 2022