Compte tenu des restrictions sanitaires, de nombreuses entreprises n’organiseront pas de fête de fin d’année. De plus, les collègues qui avaient l’habitude de se retrouver autour d’une table dans un restaurant huppé ne le feront peut-être pas en cette fin d’année. Pour les propriétaires des lieux de réception, c’est un gros manque à gagner. Ils n’ont pas le cœur à la fête.

Patrick Laseringue, Restaurant Manager du Domaine Anna, explique qu’il n’y a pas foule dans ses restaurants cette année. Le nombre de réservations a drastiquement diminué. Certaines ont été annulées à la dernière minute.

Du côté d’Union Park, Perianaigee Dorasami, gérante de Dora Farmhouse, dit vivre des moments pénibles. L’interdiction d’avoir des rassemblements de plus de 50 personnes pèse lourd sur ses activités.

Anne-Sophie, superviseure de The Irish Pub, affirme que le chiffre d’affaires de l’enseigne a baissé car plusieurs événements prévus ont dû être annulés.

C’est avec un pincement au cœur que ces responsables pensent à l’époque, pas si éloignée, où ils opéraient à pleine capacité.

Article précédentBillets contrefaits en circulation : La police se retrouve avec plusieurs plaintes
Article suivantCovid 19 : 59 cas positifs enregistrés ces dernières 24 heures