À sa sortie des Casernes centrales en milieu de journée, le leader de Linion Sitwayin a déclaré qu’il ne craint pas des poursuites. Il affirme que cela lui donnera l’occasion de prendre connaissance de tous les éléments de preuve que la police dispose contre lui.

Quant à Julie Vranckx-Lepert, qui a été convoquée, tout comme Bruneau Laurette, au CCID ce matin, elle explique qu’elle veut défendre la Constitution du pays.

Article précédentScandale allégué entourant l’achat de Molnupiravir auprès de CPN Distributors : « Le ministre ne peut plaider l’ignorance… Il y a eu complicité ou duplicité », affirme Arvin Boolell
Article suivantCovid 19 : 41 nouveaux cas enregistrés durant les dernières 24 heures