Affaire Molnupiravir
Affaire Molnupiravir

L’achat de pilules de Molnupiravir par les autorités de CNP Distributors continue à faire des vagues. Après avoir saisi plusieurs documents auprès du ministère de la Santé, celui du Commerce ainsi qu’au siège de CNP Distributors, nous apprenons, que l’enquête ira très vite.

Il nous revient que les enquêteurs de la Commission anticorruption passent à la loupe les documents saisis. Une fois cet exercice terminé, nous apprenons que l’Icac procédera à l’interrogatoire de quatre fonctionnaires de la Santé. Ils devraient être entendus cette semaine.

Si deux des fonctionnaires, soit BijendrasinghNaeck et de Parmanand Mawah ont été suspendus par le Bâtiment du Trésor, la Senior Chief Executive Dalida Allagapen et le Chief Pharmacist, Harry Krishna Bucktowar ont décidé de partir à la retraite.

Par ailleurs, nous apprenons que d’autres fonctionnaires du ministère de la Santé pourraient également être entendus au Réduit Triangle.

Ce scandale a fait surface au début du mois décembre lors d’une Private Notice Question de Xavier-Luc Duval adressée au ministre de la Santé. Les autorités auraient fait l’acquisition de 999 000 comprimés au coût de Rs 79 millions, soit Rs 79. 92 l’unité. Alors qu’à la veille de cette transaction, le ministère de la Santé a acheté la même pilule à Rs 9,30 l’unité auprès du Mauritius Pharmacy.

D’ailleurs, l’homme d’affaires AkashChuttoo qui est aussi le directeur de CNP Distributors a été entendu par l’Icac.

Qui plus est, Optimus Pharma, basée en Inde qui a fourni CNP Distributors en Molnupiravir aurait révélé que la capsule coûte environ 0.40 dollar, soit Rs 17 et non 1.65 dollar, soit Rs 72 comme le clame Akash Chuttoo.

Article précédentLe ministre britannique de la Santé n’exclut pas un confinement avant Noël
Article suivantCovid-19 : 58 cas annoncés hier par le ministère de la santé