C’est la grogne parmi les bouchers! En effet, ceux qui ont l’habitude de faire abattre leurs cabris auprès de l’autorité ont vu leur quota considérablement diminuer. Selon les bouchers, la Mauritius Meat Authority leur a fait comprendre qu’elle fait face à un manque de personnel alors que l’abatage d’autres bêtes se fait normalement.

Une situation jamais vue dans cette industrie, selon Salim, un boucher opérant à Rose-Hill. Une telle situation, dit-il, risque de provoquer une pénurie de cette viande sur le marché surtout avec la période des fêtes qui débute la semaine prochaine.

La Mauritius Meat Authority confirme qu’effectivement elle a réduit le quota concernant l’abatage d’animaux, car l’organisme n’a toujours pas remplacé les employés partis à la retraite.

 

Article précédentProtection des droits des travailleurs : La CTSP met en avant leur contribution dans la préservation des emplois
Article suivantDisque de l’année 2021 : Catégorie Bollywood