La ministre de l’Éducation a annoncé vendredi le maintien des cours en ligne jusqu’au 31 janvier pour tous les grades et la reprise des classes en présentiel le 2 février 2022 pour les élèves des grades 9, 9+, 11 et 13.

Une décision favorable selon le syndicaliste Soondress Sawmynaden en raison de la situation sanitaire. Toutefois, c’est le manque de formation des enseignants pour les cours en ligne qui interpelle dit-il.

Soondress Sawmynaden est d’avis que les cours à distance n’ont jusqu’ici pas été très efficaces dû à ce manque de formation des enseignants.

Patrick Freyneau, président de la Secondary and Preparatory School Teachers and other Staff Unions deplore pour sa part que le programme d’études ait encore une fois été allégé. Cela sans consultation avec le syndicat.

De plus beaucoup d’élèves se retrouvent « hors du système » avec les cours en ligne selon le syndicaliste.

Article précédentPolémique autour de l’achat de comprimés Molnupiravir : plusieurs enquêtes initiées, affirme Pravind Jugnauth qui indique que la démission du ministre Jagutpal ne se pose pas
Article suivantDes plantations menacées par la sécheresse, des planteurs se disent inquiets