L’une des clauses les plus controversées de la nouvelle IBA Act est que le renouvellement de la licence radio passe de 3 à 1 an. Et dorénavant, c’est l’instance régulatrice qui décidera si elle renouvellera ou pas la licence, et se basera sur les ‘comportements passés’ (past conduct).

Dans Tempo la So hier, Me. Samad Goolamaully a soutenu que cette mesure n’a qu’un but ; prendre en otage une radio, qui pensera à une d’une reprise de traiter un dossier sensible même quand cela constituera la vérité.

Me. Samad Goolamaully se montre aussi très critique sur l’aspect de ‘past conduct’, qui sera pris en compte avant de renouveler la licence de la radio.

Article précédentRodriguais bloqués à Maurice: Des volontaires écrivent au Premier ministre
Article suivantSarco, la capsule dans laquelle on se donne la mort devient légale en Suisse