Un plan décennal de lutte contre la consommation de drogues illégales devrait être dévoilé cette semaine. Ainsi, les personnes qui consomment des « drogues comme style de vie », telle la cocaïne, pourraient se voir retirer leur passeport dans le cadre d’une nouvelle politique de répression du crime, selon des renseignements.
Le gouvernement britannique s’apprête en effet à publier un plan décennal pour lutter contre les infractions liées à la drogue dans ce qui est présenté comme une “guerre totale”.
On pense que la consommation et le trafic de drogue sont à l’origine d’environ la moitié de tous les cambriolages et vols avec violence dans les rues de Grande-Bretagne.
S’adressant au Sun avant la publication de la stratégie, le Premier ministre a déclaré que les nouvelles mesures comprendraient des interdictions de voyager, des couvre-feux, des peines plus sévères pour les trafiquants de drogue et des mesures pour briser les gangs.
M. Johnson prévoit de pénaliser les utilisateurs occasionnels avec des sanctions plus strictes.
Il a déclaré que les problèmes de drogue sont alimentés par deux groupes – les toxicomanes et ceux qui consomment occasionnellement le week-end.
Il a ajouté qu’il devait y avoir de nouvelles façons de « pénaliser » ces personnes « qui interféreraient réellement avec leur vie » et leur faire réaliser les dommages causés par leur habitude.
«Nous allons donc envisager de retirer leurs passeports et leurs permis de conduire.», a-t-il déclaré.
Le Premier ministre a déjà admis avoir essayé une substance qui aurait pu être de la cocaïne une fois à l’université.
Il a déclaré que les politiciens avaient trop tardé à s’attaquer au problème majeur, peut-être parce que certains d’entre eux ont peur d’être interrogés sur leurs propres expériences passées.
La question de savoir si les politiciens avaient essayé des drogues est devenue un sujet de discussion majeur lors de la dernière élection à la direction des conservateurs.
Parallèlement aux révélations de M. Johnson, son collègue du cabinet Michel Gove a déjà admis avoir pris de la cocaïne “à plusieurs reprises” en tant que jeune journaliste, affirmant que c’était une “erreur” qu’il “regrette”.
Le ministre de la Justice, Dominic Raab, a déclaré qu’il fumait du cannabis lorsqu’il était étudiant, mais jamais de drogues plus dures. Le secrétaire à la Santé, Sajid Javid, a déclaré qu’il n’avait jamais consommé de drogue.
Le Sun a rapporté que M. Johnson présenterait également un financement « record » pour les services de traitement et de réhabilitation des toxicomanes, avec plus d’argent promis pour les 50 autorités locales confrontées aux pires problèmes de drogue comme Middlesbrough, Blackpool et Liverpool.

Article précédentRecette indienne : Chapatis au cumin
Article suivantÀ Quatre Bornes : un homme de 28 ans avale une certaine quantité de détergent