Pour lui, cela va non seulement régler bien des problèmes dans le pays mais aussi éviter à Maurice d’être perçu comme une République bananière. Il intervenait lors de la conférence de presse de la plateforme l’Espoir hier.

Nando Bodha a aussi dénoncé la nomination de proches du régime dans des institutions indépendantes. Évoquant l’Electoral Supervisory Commission et la Financial Intelligence Unit, il affirme que nous allons de scandales en scandales.

Article précédentIl remplace Gilbert Gnany : Charles Cartier nommé à la présidence de du Statistics Board
Article suivantComptes de la Banque de Maurice : « Entre mai et octobre, il y a eu un trou de Rs 23 milliards », insiste Xavier-Luc Duval qui réclame des explications du Gouverneur Seegolam