Le chef de fil du Parti travailliste qualifie d’arbitraire la décision d’arrêter l’homme de loi ainsi que l’activiste social. Il se demande comment la police a décidé d’arrêter ces deux personnes et pas d’autres. Pour lui, s’il faut arrêter qu’on arrête tous les manifestants qui étaient présents devant le parlement mardi dernier, y compris les parlementaires de l’opposition, exhorte le Dr Boolell.

Pour rappel, la plateforme pour la liberté d’expression avait tenu une manifestation devant l’hôtel du gouvernement mardi dernier. L’objectif était de demander au gouvernement de ne pas aller de l’avant avec les amendements à l’IBA Act. A l’heure de la pause, les parlementaires de l’opposition avaient rejoint les manifestants dans les rues.

Article précédentA Trou d’Eau Douce : Une jeune fille de 17 ans accuse sa petite amie d’attouchements sexuels
Article suivantLe Président donne son assentiment à l’IBA Act le lendemain même du vote :’Ki l’urgence tiena ki li pas ti kapav attan ? se demande Ajay Gunness