Des scènes de guérilla urbaine avec des manifestants armés tirant sur la police et incendiant des voitures se sont poursuivies durant le week-end. En effet, des manifestations qui ont débuté la semaine dernière contre l’obligation vaccinale ne cessent de dégénérer sur ces deux territoires français.
La Guadeloupe et la Martinique, distantes de 120 km l’une de l’autre, connaissent un important mouvement de contestation, né du refus de l’obligation vaccinale pour les soignants et les pompiers, qui a dégénéré en crise sociale. Une crise révélatrice des attentes d’une population où beaucoup vivent sous le seuil de pauvreté et où le chômage des jeunes explose.
Les autorités ont entamé des discussions avec des syndicats et des élus pour tenter de sortir de l’impasse. Jeudi dernier, le gouvernement français a annoncé envisager une “solution individuelle” pour les personnels soignants et pompiers de Guadeloupe sensés être suspendus pour avoir outrepassé la vaccination obligatoire.

Article précédentPas de panique : Le variant Omicron est moins virulent que Delta et peut être traité à domicile
Article suivantBulletin prévision pour Maurice de ce lundi 29 novembre 2021