Independent Broadcasting Authority : Des amendements qui font tiquer

Outre l’émission conjointe que vous proposent Top Fm et Radio Plus à partir de 17 heures ce lundi, la mobilisation s’accentue en vue de pousser le gouvernement à faire marche arrière sur ce texte de loi.

Si tout se passe comme prévu, l’IBA (Amendment) Bill sera voté demain en début de soirée.

L’IBA (Amendment) Bill a été présenté au Parlement le mardi 23 novembre dernier en première lecture par Pravind Jugnauth. C’est vendredi dernier que les débats ont débuté. 22 orateurs ont pris la parole. Les débats avaient pris fin peu avant 2 heures le lendemain matin.

Lors de la séance de demain, deux orateurs en l’occurrence Kavi Doolub et Bobby Hurreeram, interviendront avant le summing-up du Premier ministre. Le texte de loi sera ensuite voté.

Mais à la veille de cet exercice, la pression s’accentue. Outre l’émission conjointe de Top Fm et Radio Plus, la Plateforme pour la liberté d’expression tiendra une veillée à Port Louis cet après-midi.

Demain, ses dirigeants seront présents devant le Parlement pour une manifestation. Ils vont aussi tenir un rallye vendredi.

Il y a eu une manifestation devant l’Hôtel du gouvernement ce lundi. Il s’agit d’une initiative de la journaliste Mélanie Valère-Cicéron, qui était accompagnée de quelques citoyens.

Armoogum Parsuramen, ancien ministre de l’Éducation, n’écarte pas la possibilité d’alerter les Nations unies.

De plus, la diaspora suit aussi de très près la situation. Une pétition a été mise en ligne et une lettre envoyée au président de la République.

De son côté, Jean-Luc Mootoosamy, ancien rédacteur en chef de Radio One, multiplie les interviews sur le sujet. Il est même intervenu dans les médias à l’île de la Réunion.

 

 

Article précédentAmendements à l’IBA Act : « Le gouvernement veut bâillonner la presse…c’est une vengeance politique », s’insurge le Dr Arvin Boolell
Article suivantPanique en Écosse : Six cas d’Omicron sans « antécédents de voyage » découverts