Il n’était pas présent au parlement vendredi dernier. De ce fait, le chef de file du PTr à l’Assemblée nationale n’a pas eu l’occasion d’intervenir sur l’IBA (Amendment) Bill.

Son nom a enlevé de la liste des orateurs. Pour le Dr Arvin Boolell, c’est de la pure méchanceté de la part du gouvernement. Il prévient qu’il faut s’attendre à des représailles contre des journalistes une fois le projet de loi voté…

Rappelons que, d’après la liste officielle de vendredi, deux derniers orateurs, soit Kavi Doolub et Bobby Hurreeram, interviendront sur le projet de loi avant que Pravind Jugnauth ne procède au summing-up.

Article précédentVol en provenance d’Afrique du Sud samedi : « Pourquoi ne nous communique-t-on pas les résultats des tests PCR des passagers ? » s’insurge le Dr Vasantrao Gujadhur
Article suivantIBA Amendment Bill: La résistance s’organise