OPINION DE BALKRISHNA KAUNHYE
OPINION DE BALKRISHNA KAUNHYE

Le pouvoir c’est vous, ce n’est ni votre parti ni votre leader. Cher Messieurs et mesdames les députés il me semblent que beaucoup d’entre vous n’ont pas compris le pouvoir qui vous est investi par le peuple et son importance. Un pouvoir qui vous est investi comme un ‘Trustee’ garant d’une confiance placée en vous par ceux qui vous ont voté.

Ce sacrifice que vous et vos familles endurent pour défendre ce pouvoir jour et nuit, c’est au nom de qui et de quels intérêts ? Est-ce pour une voiture hors taxe, des privilèges ou le salaire de Rs100,000 ou Plus ? Ou encore pour une gloire téméraire qui en vérité ne dure que le temps que vos mandants vous soutiennent.

Est-ce cela votre sens de dignité ? Chaque personne est venue sur terre avec une mission. Beaucoup quitte cette terre sans pouvoir le reconnaître et l’accomplir.

Vous devriez être déjà assez au courant que ceux qui controllent le pouvoir “cadenassé” sont aujourd’hui milliardaires.

Pour qui combattez-vous ? Pour un pays ou seulement une famille et leur coterie qui contrôle toutes les institutions.

Et si demain vous subissez le même sort qu’un Ravi Ratna, Soudesh Rughoobur, Sangeet Fowdar, Ashit Gungah, Étienne Sinatambou pour ne citer que ceux-là qui a la vielle des élections sont laissés sur la touche comme des serpillière, que ferez-vous ? Mesdames et messieurs Si Hitler s’est permis de tout détruire sur son passage, ce n’est qu’à travers un système de propagande et des générales lèche-bottes, poltrons ou suiveurs.

Comment voulez-vous être reconnu par l’histoire ? Voulez-vous que votre nom soit inscrit sur un tableau comme des criminels qui ont assassiné la démocratie dans ce pays et changé la destinée de nos enfants présents et à venir, pour le pire ?

Réveillez-vous, pensez à vos enfants pour empêcher la consolidation d’un monstre a deux têtes que seul la méthode D’Anjalay ou encore l’étudiant de Tunis pourra détruire si le pays est laissé aux mains d’un colon des temps moderne ou encore un dictateur.

Un tableau gravé dans l’histoire il y en aura certes, avec les noms de ceux qui ont empêché la légalisation d’un viol de la démocratie ou ceux qui ont voté pour !

Entre être un Patriote et un Lâche. Le choix est le vôtre en votre âme et conscience.

Merci !

Balkrishna Kaunhye
26 NOVEMBRE 2020

Balkrishna Kaunhye

Follow : Balkrishna Kaunhye on

Article précédentAmendement à l’IBA Act : « une dérive totalitaire pour bâillonner la presse et les citoyens », s’insurge Padma Utchanah, présidente du Ralliement Citoyen pour la Patrie
Article suivantJournée mondiale : les aides-soignants disent souffrir d’un manque de reconnaissance