Une plateforme élargie, comprenant des syndicalistes et des activistes, a organisé une manifestation symbolique à la mi-journée pour contester l’IBA Amendement Bill, qui est débattu à l’Assemblée nationale aujourd’hui. Rama Valayden, Narandranath Gopee, Jean-Claude Barbier et Neena Ramdenee, entre autres, faisaient partie ont dénoncé ces amendements, précisant qu’ils visent à museler les radios privées et et restreindre la liberté d’expression.

Narendranath Gopee affirme que le gouvernement est gêné par les critiques exprimées par la population sur les radios privées.

Pour Jean-Claude Barbier, cet amendement est la preuve que le gouvernement a fait un pas supplémentaire vers la dictature.

Neena Ramdenee demande aux jeunes parlementaires de ne pas oublier qu’ils ont utilisé les radios privées comme plateforme pour se faire connaître.

Article précédentCovid-19 : Air Mauritius n’opérera aucun vol sur l’Afrique du Sud à partir de lundi prochain
Article suivantVariant Omicron : Le monde se ferme à l’Afrique – Bourses et pétrole plongent