Pour beaucoup d’auditeurs, c’est Top Fm qui est directement visée par les amendements prévus à l’IBA Act.

Certains se sont exprimés lors de l’émission Lévé Moris ce matin  sur nos ondes. Ils affirment que leur liberté d’expression est menacée. « La population ne vous le pardonnera pas », affirme l’un d’eux.

Article précédentThe Finance Minute
Article suivantSituation économique : “La dilapidation des fonds de la Banque de Maurice pourrait nous faire vivre le même sort que le Sri Lanka » s’inquiète Xavier-Luc Duval