Un adolescent est devenu un véritable héros au Burkina Faso et surnommé “le sniper n°1” après avoir abattu avec son lance-pierre un drone français qui survolait des manifestants. Ces derniers avaient barré la route à un convoi de l’armée française pour exiger son départ et protester contre la violence et l’insécurité dans le pays.
Un drone de l’armée française qui survolait des manifestants au Burkina Faso a été en effet abattu durant le week-end par un garçon de 13 ans avec un simple lance-pierres. L’appareil, qui surveillait la foule rassemblée depuis la veille pour empêcher le passage d’un convoi de l’armée, a été détruit par celle-ci, tandis que l’adolescent est désormais surnommé “le sniper n°1” du Burkina Faso.
Le convoi logistique, venant de Côte d’Ivoire et à destination du Niger, a été arrêté le 18 novembre face à la pression de milliers de manifestants s’opposant à son passage.
Les Français s’étaient repliés sur un terrain vague grillagé en attendant qu’on leur libère la route, mais des manifestants ont voulu forcer le passage et ont lancé des cailloux.
Les soldats français ont procédé à des tirs de sommation. Les forces de sécurité burkinabées étaient elles aussi présentes sur les lieux au moment des faits. Les tirs ont fait quatre blessés, mais l’origine des balles reste indéterminée, écrit Le Monde.
Des négociations menées par les autorités locales ont permis au convoi de reprendre son trajet vers Ouagadougou, mais dimanche soir, il a de nouveau été bloqué.

Article précédentÀ Ebène hier: un jeune homme de 19 ans agressé au sabre
Article suivantÀ Albion : Rs 138 000 d’objets volés chez un Français de 69 ans