Pour cette association une plaque sur un bâtiment flambant neuf, pour rappeler celui qui a été démoli est dépourvue de sens.

Le défenseur des droits culturels, souligne que cet ancien édifice en bois était un monument historique protégé et avait abrité La School, L’UNESCO House ainsi que le Ministère de L’Education. Sos Patrimoine avait d’ailleurs contesté en 2017 la démolition de l’ancien bâtiment. Leur injonction en cour de justice, a cependant été rejetée.

Armaan Shamachurn, président de SOS Patrimoine en Peril, fait ressortir que cette plaque ne ramènera pas le joyau architectural et du patrimoine qui a été détruit.

Article précédentCovid-19 : Prolongement de la campagne de vaccination pour les adolescents de 15 et 17 ans ne fréquentant pas un établissement scolaire
Article suivantShamima Begum dit être prête à faire de la prison en Grande-Bretagne