Le ministre de la Santé a annoncé, en conférence de presse ce matin, un changement de protocole concernant la vaccination. Ainsi, le personnel de santé, du public comme du privé, recevra du Pfizer comme booster dose.

Il en sera de même pour d’autres catégories de personnes considérées comme étant à haut risque. Il s’agit, entre autres, de patients ayant subi une transplantation d’organes ou souffrant d’un cancer.

Les autres personnes recevront du Johnson & Johnson comme dose de rappel. Cela signifie que le vaccin Sinopharm ne sera plus utilisé comme booster dose.

Kailesh Jagutpal a justifié cette décision par le fait que le pays vient de recevoir 107 000 doses de Pfizer et recevra prochainement 207 000 doses.

Article précédentAstuces : Des compresses de lait frais contre les coups de soleil
Article suivant« La plupart des gens disent la même chose avant de mourir »