Situation sanitaire oblige, les écoles sont fermées et les cours en ligne ont repris ce jeudi. Pour le moment, explique Munsoo Kurrimboccus, vice-président de l’Union of Private Secondary Education Employees, chaque enseignant utilise la plateforme qu’il maîtrise le mieux.

Il affirme qu’il est difficile de savoir si les étudiants suivent réellement les cours en  ligne. Il dit souhaiter qu’à l’avenir chaque établissement puisse avoir sa propre plateforme pour un meilleur contrôle…

Justement, les chefs d’établissement ont eu une rencontre hier afin de discuter des modalités pour un bon déroulement des cours en ligne. Yugesh Panday, porte-parole de l’Union des recteurs et assistants recteurs, affirme que la création d’une base de données avec des numéros des élèves a été proposée. Mais pour l’instant, dit-il, les étudiants doivent suivre le time-table établi…

Article précédentCovid-19 : « Dans chaque hôpital, 10 à 15 membres du personnel sont testés positifs par jour », affirme Haniff Peerun, président du Mauritius Labour Congress
Article suivantNon-respect des gestes barrières : « Il n’y aura aucune discrimination. Les Mauriciens comme les touristes seront verbalisés », affirme Shiva Coothen