Inspecteur Assaf Rujub
Inspecteur Assaf Rujub

Assaf Rujub qui était autrefois affecté à l’ADSU avait demandé une révision judiciaire à la Cour suprême après que son nom a été cité dans le rapport Lam ShangLeen.

Hier, les juges Rita Teelock et Karuna Devi Gunesh-Balaghee ont ordonné d’ignorer deux des six paragraphes où le nom de l’officier de police est cité.

Le jugement fait aussi ressortir que le document étale les accusations de plagiat contre l’inspecteur Rujub lors de ses examens de droit à l’étranger. Selon les deux juges, ces détails n’auraient pas dû être inclus dans le rapport Lam Shang Leen car cela n’a pas un lien avec les attributions de la commission.   Ce qui devra donc être ignoré.

Pour rappel, c’est Assaf Rujub qui avait procédé à l’arrestation de Gro Derek en 2012. Lors des auditions de la Commission d’enquête, plusieurs interrogations ont été soulevées. Parmi, une forte somme d’argent crédité sur le compte de l’officier après l’arrestation.

Article précédentAu Canada : Elle tombe amoureuse d’un SDF, aujourd’hui, il est le père de ses enfants
Article suivantA Tyack : un bébé d’un an meurt après avoir fait une chute des épaules de son père