WAKASHIO
WAKASHIO

Les travaux de la cour d’investigation visant à faire la lumière sur le naufrage du MV Wakashio ont repris ce mercredi.

Deux représentants de deux compagnies de téléphonie mobile ont fourni une liste des appels entrants et sortants du poste de la National Coast Guard de Mahébourg.

Le constable Emambux et le sergent Claude, qui étaient de service dans la nuit du 25 au 26 juillet 2020, ont été confrontés à ces relevés téléphoniques.

Le constable Emambux a affirmé avoir reçu un appel anonyme d’une femme qui disait avoir aperçu de la lumière à Pointe d’Esny à 20h01. Les relevés indiquent que cette personne a appelé deux fois. Le constable Emambux a affirmé qu’il n’est pas au courant d’un deuxième appel.

Les agents Emambux et Claude ont tous deux expliqué qu’ils pensaient qu’il s’agissait d’un cas de pêche illégale. Le constable a ajouté qu’il n’a pas établi de communication avec le navire mais qu’il a remonté l’information vers le sergent Claude.

Ce dernier a expliqué qu’après avoir été informé de l’échouage du Wakashio, il a fait des arrangements pour avoir un remorqueur de la Mauritius Ports Authority sur les lieux et a contacté le commando de la NCG ainsi que l’équipe responsable du déversement d’huile.

Article précédentDans un nouvel affidavit juré ce mercredi : Suren Dayal maintient que l’application de Pravind Jugnauth est « frivole et vexatoire »
Article suivantSon corps retrouvé dans la maison d’un de ses employeurs : Sabilla Banoo Taroo est décédée d’une compression du cou