Sukmawati Sukarnoputri, la fille du père fondateur et premier président de l’Indonésie, s’est convertie de l’islam à l’hindouisme hier, mardi. Elle s’est convertie lors d’une cérémonie rituelle appelée « Sudhi Wadani » avec le consentement de tous les membres de la famille Sukarno.
La fille de Sukarno, père fondateur et premier président de l’Indonésie, s’est en effet convertie mardi de l’islam à l’hindouisme, une décision peu orthodoxe dans le pays musulman le plus peuplé du monde.
Sukmawati Sukarnoputri, 69 ans, a embrassé l’hindouisme dans un rituel appelé « Sudhi Wadani ». La cérémonie a eu lieu dans la zone patrimoniale du centre de Sukarno, du nom de son père, située à l’intérieur de la régence de Buleleng à Bali.
Selon les médias, la grand-mère balinaise de Sukmawati, Ida Ayu Nyoman Rai Srimben, a joué un rôle majeur dans sa décision de se convertir à l’hindouisme. On peut souligner que la religion principale à Bali est l’hindouisme, bien qu’elle soit assez différente de la religion hindoue pratiquée en Inde.
Tout en informant la presse de la décision de Sukmawati d’embrasser l’hindouisme, son avocate a mentionné qu’elle avait une connaissance approfondie de toutes les doctrines et rituels de la théologie hindoue.
Une amie proche de Sukmawati a déclaré au South China Morning Post que ses proches avaient donné leurs bénédictions pour la conversion religieuse. L’amie a décrit sa conversion comme une “démonstration de courage” et un brillant exemple de la “tolérance religieuse” de la famille Sukarno.
Elle a également affirmé que Sukmawati s’était intéressée à l’hindouisme au cours des 20 dernières années et avait visité les principaux temples de Bali et lu de grandes épopées indiennes comme le Ramayana et le Mahabharata.
Active dans la politique de son pays, Sukmawati appartient à la famille Sukarno influente et respectée. Ses parents ont joué un rôle clé dans la lutte de l’Indonésie pour l’indépendance de la domination coloniale néerlandaise. Après que le pays a été déclaré indépendant en 1945, son père Sukarno est devenu le premier président et a servi pendant 22 ans, jusqu’à sa destitution en 1967.
La sœur aînée de Sukmawati, Megawati Sukarnoputri, a été la cinquième présidente de l’Indonésie, alors qu’elle-même a fondé le Parti national indonésien (Partai Nasional Indonesia-PNI), qui a participé à plusieurs élections nationales.

Article précédentPétition électorale d’Adrien Duval : « Il semble que le témoin ait discuté avec le Returning Officer et le Commissaire électoral pour préparer sa défense », affirme Me Reza Uteem
Article suivantLes baskets emblématiques de Michael Jordan vendues à Rs 60,2 millions aux enchères