Adrien Duval en compagnie de ses hommes de loi et Sharma Ramphul en médaillon
Adrien Duval en compagnie de ses hommes de loi et Sharma Ramphul en médaillon

Il a aussi formellement démenti qu’il y a eu une bagarre le jour du dépouillement. C’était cet après-midi en cour suprême.

Sharma Ramphul était interrogé midi par Me Priya Ramjeeawon-Varma, Acting Assistant Parliamentary Counsel, qui représente le Commissaire électoral.

Sharma Ramphul est revenu sur l’exercice de dépouillement des bulletins. Il a réfuté tous les allégations d’Adrien Duval.

Il a indiqué que les procédures ont été respectées lors du comptage des voix, qu’il n’a reçu aucune plainte sur une quelconque anomalie à ce sujet et que la police était présente en force à l’école ce jour-là.

Sharma Ramphul a aussi nié avoir eu une conversation avec Adrien Duval. Il a indiqué ne pas l’avoir vu lors du comptage des Reserved Ballots dans son bureau.

Toutefois, Harold Février et Didier Jean-Pierre, respectivement agent et garde du corps d’Adrien Duval, ont donné une version différente. Ils ont affirmé que le chaos régnait dans le centre de dépouillement.

Didier Jean-Pierre a insisté sur le fait que les partisans de l’Alliance Morisyen étaient particulièrement agressifs envers Adrien Duval.

L’audience reprendra demain à 10 heures devant les juges Gaitree Jugessur-Manna et Iqbal Maghooa

Article précédentUne équipe postée 24/7 à l’hôpital ENT : « La situation est déjà très grave à Maurice… elle risque d’empirer avec le variant Delta », dit le Dr Gujadhur
Article suivantApplication de Pravind Jugnauth dans l’affaire de Private Prosecution : « C’est un abus grossier des procédures visant à empêcher le DPP d’exercer ses pouvoirs », riposte Suren Dayal, qui soulève des objections préliminaires