Dans un premier  temps une  demande avait été effectuée auprès du conseil de District de Moka pour un terrain à Alma, après un refus, Ajay Somah,  conseiller du village de Dagotière  a fait la demande pour un autre à Quartier Millitaire. La somme de RS 6300 a déjà été payé auprès du Mauritius Sports Council,  mais il a été informé par le biais d’une lettre que le terrain n’était pas disponible. L’événement était supposé avoir lieu  le 24 octobre

Intervenant lors de l’emission Korek pas Korek, Sunil, un habitant de la région  a exprimé son désarroi. Ces jeunes qui viennent de milieux défavorisés étaient très enthousiastes, et avaient même fait un gros effort en achetant  leurs vêtements de sports, dénonce-t-il. Sunil parle  de représailles politiques .

Par ailleurs Sunil allègue que lors d’une réunion un conseiller aurait affirmé qu’il allait coute que coute faire de sorte que cet évènement  n’ai pas lieu. Il veut savoir qui a donné l’ordre « depi la haut »,  pour faire entrave à la tenue  cet évènement.

Représailles politiques alléguées  autour de l’utilisation d’un terrain de football  au conseil du village de  Dagotière : Il n’y a jamais eu de vendetta politique, réplique Sudhir Soonarane

Réagissant  aux propos de Sunil, le président du conseil du village de  Dagotière indique qu’il est impératif d’avoir l’aval du conseil avant d’aller de l’avant avec un projet. Sudhir Soonarane réfute les allégations selon lesquelles les ordres viendraient « d’en haut », il ne s’agit pas non plus de « vendetta politique », dit –il.

Ajay Somah,  conseiller du village de Dagotière,   qui est aussi l’organisateur du tournoi qui devait avoir lieu dimanche, se dit attristé par cette décision. Ces jeunes attendaient cet évènement avec impatience, dit-il.

Article précédentPerdre du ventre : Les aliments anti gonflette
Article suivantHOROSCOPE: Daily Predictions 23 October 2021