Cela fait suite à une plainte consignée par le directeur. Il dit avoir remarqué des irrégularités d’environ un million de roupies entre janvier à juillet dernier. Cinq vendeuses avaient été interrogées, puis autorisées à rentrer.

Mais hier, une équipe de la CID de Grand Baie, sous la supervision du Dectective Inspector Thakoor, s’est rendue chez l’une des vendeuses. Munis d’un mandat, émis par le tribunal de Rivière du Rempart, les policiers ont procédé à une perquisition chez la femme de 32 ans.

L’exercice battait son plein lorsque la sœur de la vendeuse, une policière affectée au poste de police de Goodlands, a débarqué. Elle a été verbalisée pour obstruction.

Quant à la vendeuse, elle a été placée en détention. Une charge provisoire de vol a été logée contre elle au tribunal de Rivière du Rempart.

Article précédentEn août 2021 : Maurice a importé moins de nourriture et plus de cigarettes et d’alcool
Article suivantRapport du PRB : « Nous comptons saisir les instances internationales », affirme le président de la Ministry of Health Employees Union