Le travailleur social a pris la parole hier lors de la conférence de presse des Avengers, organisée après la manifestation symbolique devant l’Hôtel du gouvernement.

Il est revenu sur certains homicides qui n’ont toujours pas été résolus avant de rappeler que sans les avocats de Simla Kistnen, la thèse du suicide aurait été confirmée.

Article précédentUn an depuis la disparition de Soopramanien Kistnen : « Nou pou fair sa gouvernement la aller… zot bizin aller », insiste Rama Valayden
Article suivantHommage à Kistnen : « Il n’y a plus rien à dire… la population mauricienne a tout compris », affirme Roshi Bhadain