Le chef de file du PTr a commenté les Pandora Papers hier en conférence de presse. Selon lui, dans le domaine de l’offshore, le gouvernement continue de répéter les mêmes erreurs depuis 2015. Car il n’a tiré aucune leçon de l’affaire Bastos-Sobrinho.

Arvin Boolell soutient que le pouvoir, sous Pravind Jugnauth, tolère ce qu’il a qualifié de « Mc Mafia ». Il souligne aussi qu’il s’attendait à ce que certaines institutions prennent position pour le secteur de l’offshore.

Article précédentLoto : Pas de gagnant lors du tirage de ce samedi
Article suivantRéduction du gaz à effet de serre: « Où en sommes-nous après avoir ratifié l’accord de Paris en 2015 ? » s’interroge Fabrice David