Participant à notre Hard-talk hier, Nando Bodha, Leader du Rassemblement Mauricien a affirmé que le système mis en place par le gouvernement du jour institutionnalise l’opacité dans la gestion des affaires du pays et favorise de nombreuses dérives,  et d’abus, y compris lors des élections.

Jack Bizlall, militant syndical a quant à lui déploré le manque d’engagement des contre-pouvoirs et l’abdication de certains titres de presse devant leurs responsabilités. Il soutient par ailleurs , que le judiciaire doit assumer pleinement ses responsabilités

Article précédentAu moins 20 morts après un séisme de magnitude 5,7 dans le sud du Pakistan
Article suivantCité Anoska : « Il y a un gros problème de logement à cet endroit », affirme l’Ombudsperson for Children