À partir du 15 octobre prochain, il faudra obligatoirement être vacciné pour avoir accès à plusieurs lieux. Parmi, se trouvent les salons de coiffure, ce qui a créé une vague de mécontentement. Si les clients non vaccinés se cassent la tête avec cette mesure, les coiffeurs craignent eux une baisse significative dans leur clientèle et ainsi leur chiffre d’affaires. Ils se sont confiés à Top FM.

Article précédentOctobre rose : 2380 mauriciens touchés dont 959 hommes, selon le National Cancer Registry (2018)
Article suivantÀ Rodrigues : ” On était déjà prêt à recevoir les touristes ” disent les opérateurs déçus