Photo D'illustration

L’incident a commencé lundi 4 octobre 2021 aux alentours de 17 heures, et n’a pu être que progressivement résolu dans le courant de la nuit.

Depuis mardi 5 octobre 2021, Facebook, WhatsApp et Instagram étaient de nouveau totalement disponibles. Facebook explique : “nos équipes d’ingénieurs ont appris que des changements de configuration dans les routeurs d’infrastructure qui coordonnent le trafic réseau entre nos datacenters a causé des problèmes qui ont interrompu cette communication”.

La panne géante de Facebook, WhatsApp et Instagram était due à un “changement erroné de configuration”

La firme poursuit : “Cette perturbation du traffic réseau a eu un effet boule de neige sur la manière dont nos datacenters communiquent, provoquant l’interruption de nos services. Nos services sont maintenant de nouveau en ligne et nous travaillons activement pour les retourner à leurs niveaux de fonctionnement normaux”.

Facebook le souligne, aucun piratage n’est en cause – il s’agit simplement d’un problème, au demeurant assez catastrophique, de configuration : “nous souhaitons souligner à ce stade que nous croyons que la cause initiale de cette interruption était liée à un changement erroné de configuration. Nous ne disposons d’aucune preuve que des données utilisateurs ont été compromises en lien avec la panne”.

Facebook conclut son communiqué par des excuses : “les gens et les entreprises autour du monde dépendent de nous chaque jour pour rester connectés. Nous comprenons l’impact que ce genre de pannes a sur la vie des gens, et notre responsabilité pour garder les gens informés sur les perturbations de nos services. Nous présentons nos excuses à tous ceux qui ont été touchés et travaillons à mieux comprendre ce qui s’est passé aujourd’hui pour renforcer notre infrastructure”.

Facebook et Mark Zuckerberg ont vu quelques milliards de dollars s’envoler en quelques heures
Durant les perturbations les réseaux sociaux concurrents ont fait carton plein. Twitter, en particulier, est devenu le seul réseau social où l’on pouvait obtenir des informations fiables sur la panne. Ironie du sort, c’était aussi le réseau choisi par Facebook pour s’exprimer sur la panne. D’autres messageries comme Signal ont même annoncé des “inscriptions en forte hausse”.

Il faut dire que l’incident était si grave que même en interne les opérations du groupe ont été totalement paralysées. Certains employés ne pouvaient même plus badger pour accéder aux bureaux. Les moyens de communication internes étaient tous tombés dans les pommes. Forçant les employés à passer sur des réseaux sociaux alternatifs comme Discord et Zoom pour poursuivre le travail.

L’incident a en tout cas eu de vraies conséquences sur l’action Facebook et la fortune de Mark Zuckerberg. Un article de nos confrères de Bloomberg précise que le cours de l’action Facebook avait déjà décliné de 15% depuis septembre. Mais l’incident n’a rien arrangé. Le cours de Facebook est passé de plus de 340 dollars juste avant la panne à autour de 320 dollars dans les heures qui ont suivi.

Au moment où nous écrivons ces lignes, le cours de l’action Facebook s’était légèrement repris, à 326,23 dollars. Forcément Mark Zuckerberg, qui reste l’un des plus gros actionnaires du groupe a lui aussi vu sa fortune fondre des suites de la panne. Il aurait perdu environ 6 milliards de dollars en l’espace de quelques heures.

(Source – The Verge)

Article précédentErreurs dans les résultats du HSC : Deux classés du collège du St-Esprit crient à l’injustice et estiment qu’ils seraient probablement lauréats
Article suivantA Sept Cascades hier : Le corps sans vie d’un adolescent de 17 ans retrouvé dans un des bassins