Après que 135 caméras de surveillance ont été installées à l’imprimerie du gouvernement, dont 105 à l’intérieur du bâtiment, les employés déplorent cette action de la direction. Un front commun qui regroupe la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU) et la Government Services Employees Association (GSEA) a été mis sur pied.

Face à la presse mardi dernier, les syndicalistes se disent contre ce projet qui est en violation avec la loi internationale du travail. C’est une approche pour surveiller les employés de l’imprimerie sous prétexte de surveiller les équipements, déplore Richard Laverdure.

Par ailleurs, le président de la Government Printing Branch GSEA indique qu’il n’y a aucun dialogue et aucune négociation avec le management. C’est une décision unilatérale, déplore Richard Laverdure.

Article précédentKunal Kemmu wishes wife Soha Ali Khan on birthday, calls her ‘my sunshine’
Article suivantÀ Pointe-aux-Sables : une personne serait dans un état critique, pas d’ambulance disponible selon un proche