Devant le juge Luchmyparsad Aujayeb, hier, James Jonathan Ramasawmy a reconnu être celui qui a ôté la vie à la petite de 11 ans. C’était en 2015. La fillette s’était rendue à une fête à Cité Anoska. Son présumé meurtrier s’y trouvait aussi.

James Jonathan Ramasawmy est devenu le principal suspect après qu’une analyse ADN ait révélé qu’il était sur le lieu du crime. Hier, en cour d’assises, il a plaidé coupable.

Deux jours d’audience, soit les 4 et 5 octobre, ont été fixés pour entendre les témoins.

Dimanche 5 avril 2015. La petite Eleana est portée manquante après s’être rendue à une fête chez un oncle à Cité Anoska. 11 jours plus tard, son corps est retrouvé en état avancé de décomposition dans une chasse à Lapeyre Hill, Nouvelle-France.

L’autopsie révèle qu’elle a été victime de violence sexuelle et qu’elle est morte d’une fracture du crâne due à un violent coup à la tête.

Dans un premier temps, les soupçons de la police se portent sur Arnaud Boodram. Mais la charge provisoire logée contre le suspect a été rayée par la suite.

Le 8 juillet 2015, la police procède à l’arrestation de James Jonathan Ramasawmy, alors âgé de 26 ans. Son ADN a été décelé sur le lieu du crime.

Lors de son premier interrogatoire, il avait donné un faux alibi aux limiers de la MCIT. Il est resté en détention malgré plusieurs demandes de libération sous caution.

Article précédentNaufrage du Sir Gaetan : dans un rapport, il est indiqué que le remorqueur aurait dû être remplacé en 2019
Article suivantAfghanistan : Exécutions et amputations vont reprendre, selon un haut responsable taliban